Monétisation du CPF

Monétisation du CPF : pouvoir d’agir ou pouvoir d’achat ?

Monétisation du CPF, OPCA qui deviennent des OPCO … Depuis la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le système de la formation professionnelle est en pleine transformation : financement, définition de l’action de formation élargie, mise en place du plan développement des compétences, dispositifs, acteurs… mais le chemin sera long avant que le régime prévu tourne à plein, car toute la mécanique reste encore à mettre en place.

Monétisation du CPF : pouvoir d’agir

Véritable outil de développement des compétences, depuis la réforme de janvier 2019, le compte personnel de formation (CPF)  permet de :
– se former à tout moment et dans tout domaine en sortant de la logique de branches professionnelles
– ne plus avoir de plafonnement d’un nombre maximal de 150h par action de formation

Un nouveau dispositif a vu le jour : la Pro-A permet à des salariés de changer de métier tout en bénéficiant d’une promotion professionnelle ou sociale. Ce dispositif concerne les salariés en CDI (dont CUI) et les salariés, sportifs ou entraîneurs professionnels, en CDD, n’ayant pas atteint un niveau de licence et souhaitant changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle.
La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a aussi crée le CPF  dit de “transition professionnelle”. Désormais, la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet à toute personne de faire reconnaître son expérience (professionnelle ou non) afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. Un accord d’entreprise ou de groupe pourra bientôt définir une liste de formations pour lesquelles les salariés pourront bénéficier d’abondements complémentaires de la part de l’employeur. Dans ce cas, l’employeur financera intégralement la formation avant de récupérer auprès de la Caisse des Dépôts le crédit correspondant, à hauteur du montant disponible sur le CPF du salarié concerné.

 

Monétisation du CPF : pouvoir d’achat

La monétisation du CPF semble plus lisible que le crédit en heures. Perdre l’équivalent de 1.000 euros de formation est plus parlant que quelques dizaines d’heures. Dans le cadre du plan national d’investissement dans les compétences, Pôle emploi se mobilise en finançant des formations, notamment pour les demandeurs d’emploi les moins qualifiés.

Bon à savoir : durant toute l’année 2019, si l’enveloppe du CPF est insuffisante pour payer un stage, le salarié pourra bénéficier d’un abondement auprès des Opérateurs de compétences (OPCO) qui sont tout simplement les anciens OPCA!

 

Monétisation du CPF : prochaines étapes

Le CPF devrait devenir l’unique droit personnel à la main des individus dans une logique d’appropriation directe, c’est-à-dire d’autonomie sans intermédiaire obligatoire. En effet, la réforme propose une rénovation de notre système de certifications pour plus de clarté, d’homogénéité et de réactivité face aux évolutions des compétences. Au programme, une réforme de l’enregistrement des compétences au RNCP pour réduire les délais, une définition homogène de la notion de bloc de compétence, et une augmentation de la modularité dans les certifications et diplômes. Les partenaires sociaux sont également appelés à négocier sur la manière de prendre en compte les compétences émergentes.

Affaire à suivre ici



%d blogueurs aiment cette page :